©ChristianDupraz Architectes©Joel Tettamanti_CarolineC_10HDCaroline A plan situation©ChristianDupraz Architectes©Joel Tettamanti_CarolineC_09HD©ChristianDupraz Architectes©Joel Tettamanti_CarolineC_07HD©ChristianDupraz Architectes©Joel Tettamanti_CarolineC_03HD©ChristianDupraz Architectes©Joel Tettamanti_CarolineC_01HD©ChristianDupraz Architectes©Joel Tettamanti_CarolineC_05HD©ChristianDupraz Architectes©Joel Tettamanti_CarolineC_04HD©ChristianDupraz Architectes©Laurence Bonvin_CarolineC_14HD©ChristianDupraz Architectes©Joel Tettamanti_CarolineC_12HD©ChristianDupraz-Architectes©Laurence-Bonvin_CarolineC_15HD©ChristianDupraz Architectes©Laurence Bonvin_CarolineC_13HD©ChristianDupraz Architectes©Laurence Bonvin_CarolineC_16HD

2010 – 2007 / «Caroline Context» / Réalisation d’un immeuble de logements / Les Acacias / Genève © Joël Tettamanti © Laurence Bonvin pour ChristianDupraz Architectes

L’opportunité de combler une «dent creuse» sur la rue Caroline ainsi que l’aménagement d’une cour est à l’origine de cette réalisation. Dans un contexte urbain dense et contraignant, le projet «Caroline Context» regroupe deux programmes spécifiques : une réalisation de logements sur la rue entre deux édifices existants de haut gabarit, «la dent creuse», une réhabilitation et surélévation d’un petit bâtiment sur cour, voué également au logement, ainsi que la réalisation d’un atelier d’architecte.
Tirant parti de la particularité des lieux, les trois réalisations s’inscrivent dans un rapport de complémentarité et instaurent un dialogue de genre, une construction par juxtaposition. La contrainte de l’alignement des façades est manifeste, 14 m x 5 m est la dimension du plan d’un appartement. Le choix d’une typologie traversante s’impose donc pour l’ensemble des trois appartements avec la volonté d’offrir dès le 3ème étage un triplex aux surfaces plus généreuses. La réhabilitation propose quatre logements mono orientés sur la cour dont un dans l’étage surélevé. La position de l’atelier d’architecte, placé en limite de propriété, ainsi que son organisation typologique, favorise une relation avec les réalisations environnantes et un dialogue avec le contexte de la cour et du parc adjacent.