©ChristianDuprazArchitectes_Pavillon_Danse_Geneva.00bisHD©ChristianDuprazArchitectes_Pavillon_Danse_Geneva.02HD©ChristianDuprazArchitectes_Pavillon_Danse_Geneva.01bisHD©ChristianDuprazArchitectes_Pavillon_Danse_Geneva.03HD02_ETAGE_20004_SCHEMAS06_ELEVATION_20005_COUPE_200©ChristianDuprazArchitectes_Pavillon_Danse_Geneva.09bisHD

2013 / Concours Pavillon de la danse Place Sturm / Ville de Genève © ChristianDupraz Architectes

C’est à la fois contraignant et valorisant d’offrir à ce lieu une architecture dévolue à la danse. L’écrin est magique, il s’agit d’en amplifier le caractère et la beauté et d’en développer les atouts typologiques et organisationnels. Certes, l’architecture est affirmée mais ici il s’agit aussi d’intériorité. L’activité principale, la danse, est placée au dessus d’un socle fonctionnel. Ce choix permet une compacité de l’objet architectural et une densité de la construction propre à l’efficacité recherchée. Cette option permet de concevoir une salle et une scène d’un seul tenant dans un volume trapézoïdal en coupe qui convoque l’expérience d’un espace particulier. L’accent est mis sur les espaces d’arrière scène et permet une activité opérationnelle généreuse et polyvalente.
Cette architecture est pensée comme un jeu de construction. Pièce par pièce, elle se démonte et se remonte. Un socle de service et de technique est construit par des éléments préfabriqués de 6.0 x 3.0 x 3.0. Ces éléments de 18 m2 chacun composent la trame fonctionnelle de l’organisation programmatique et typologique. Au dessus de cette base se place la salle et la scène organisées sur un plateau unique. C’est une ossature préfabriquée en bois et composée de losanges assemblés les uns contre les autres qui offre à cette construction une élégance et une imbrication structurelle éprouvée. Une bâche étanche et légèrement translucide couvre le bâtiment et en protège l’ensemble de la volumétrie.